Depuis de nombreuses années, Vent d’Est tente de par le biais de parrain et marraine, d’aider les enfants du village d’Horodiste. Beaucoup d’entre eux n’ont pas de quoi se payer le minimum pour aller à l’école, manger à la cantine ou avoir des vêtements adaptés.

Le parrainage est un moyen d’aider ces enfants et jeunes adultes dans leurs études mais aussi de leur donner une vraie chance d’avoir le choix de leur avenir.

Le parrainage est défiscalisé, vous pouvez donner à partir de 20€ (ce qui revient à 6,83€ pour un don de France défiscalisé) en fonction de vos possibilités et des besoins du jeune parrainé. Pour avoir une vision plus concrète d’un parrainage à Vent d’Est, voici le témoignage de la marraine de Maria depuis 3 ans.

 

Pourquoi avez-vous choisi de parrainer un enfant ?

Le parrainage est pour moi une passion et une petite goutte d’eau qui rend ce monde un peu meilleur. Je suis marraine depuis des années dans de nombreux pays et Maria a rejoint cette grande famille de filleuls en 2011.

 

Pourquoi Vent d’Est ?

Je ne parrainais pas encore sur la Moldavie et je cherchais une association qui aidait des ados et jeunes adultes. Le concept d’aider un jeune pour qu’il fasse ensuite profiter de son savoir à son village m’a plu.

 

Pouvez-vous nous dire ce qui a guidé votre choix pour cet enfant ?

J’ai au départ porté mon choix sur une autre jeune fille qui souhaitait faire médecine, mais a vite renoncé. C’est l’association qui m’a proposé Maria pour la remplacer et j’ai accepté. J’aime particulièrement aider les ados et jeunes adultes qui ont toujours beaucoup de mal à trouver des sponsors, et avec qui la correspondance est plus riche.

 

Quel rôle voulez-vous jouer pour elle et sa famille ? Que souhaitez-vous lui apporter ?

J’aurais aimé être à la fois un soutien financier mais également moral en établissant un vrai lien affectif, le concept de correspondance par mail me plaisait beaucoup, car ça permettait des échanges plus fréquents et libres. Je souhaite par ce parrainage apprendre également d’avantage sur la culture moldave et la vie à Horodiste et Chisinau.

 

Quelle relation développerez-vous ou souhaitez-vous développer avec elle ?

Une relation d’amitié profonde au-delà du parrainage.

 

Voudriez-vous passer un message aux personnes qui souhaitent parrainer où alors les convaincre de parrainer ?

Le parrainage est une expérience humaine extraordinaire, qui est d’abord un don avant d’avoir un retour, ce dernier est très variable et peut aller selon les enfants et les associations de quelques mots stéréotypés à une relation affective d’une grande richesse. On reçoit énormément, bien plus que l’on ne donne au premier abord, mais il ne faut pas avoir d’idées pré conçues au départ sur la relation qui va s’établir, car elle est assez imprévisible. Mais même si malheureusement parfois, elle n’existe pas, c’est alors la conviction dans le sérieux de l’association qui permet de continuer à accompagner son filleul jusqu’au bout en sachant que le but sera quand même atteint, lui permettre d’accéder à l’autonomie. Par ailleurs, j’ai appris qu’il n’y a pas de corrélation forte entre la teneur de la correspondance et l’amour qu’un filleul peut porter à sa marraine et que les apparences sont souvent trompeuses. Certains enfants ou jeunes n’ont pas la culture de l’écrit et bloquent devant une feuille de papier, alors que face à face, ils débordent de joie de voir enfin leur parrain.